Les soins de support

LES SOINS DE SUPPORT : PRÉSENTATION

Après un diagnostic de cancer, la maladie et les traitements peuvent induire des symptômes ou des difficultés qui vont avoir des répercussions importantes sur la vie des patientes et de leurs proches : anxiété, troubles du sommeil, difficultés psychologiques, douleurs, prise de poids ou perte de poids, bouffées de chaleur, addictions, difficultés sociales, personnelles, ou professionnelles, difficultés sexuelles… Les soins dits « de supports » permettent de répondre à ces difficultés tout au long du parcours de soins et au delà.

 

Dès le début de la maladie, des professionnels de santé spécialisés (kinésithérapeute, psychologue, nutritionniste, assistante sociale, sexologue,…) peuvent accompagner chaque patiente pour prévenir ou soulager ces symptômes et ainsi préserver la meilleure qualité de vie possible.

 

Au sein de l'Institut Azuréen des Cancers de la Femme, les soins de support sont dispensés en concertation avec les médecins en charge des traitements médicaux (chirurgie, chimiothérapie, radiothérapie, hormonothérapie).

Ils sont proposés selon les besoins de chaque patiente qui peut choisir librement d’en bénéficier ou non, à tout moment, selon sa situation personnelle.

 

L'INFIRMIERE D'ANNONCE

Une consultation infirmière est proposée à chaque patiente à la suite de sa consultation médicale.

Il s’agit d’un temps d’échange, d’écoute et de soutien pour répondre à tous les besoins de la patiente.

C’est un temps privilégié lui permettant d’intégrer et de bien comprendre les informations qui lui ont été délivrées, notamment la proposition thérapeutique.

L’infirmière d’accompagnement a également pour mission de recenser les différentes attentes de la patiente afin de lui proposer une prise en charge personnalisée en termes de soins de support (diététicienne, psychologue, associations …).

Les proches ou aidants du patient ont toute leur place lors de la consultation.

                                                                   

 

 

LA KINÉSITHÉRAPIE - PARCOURS DU CANCER DU SEIN

C’est une étape importante tant physiquement qu’émotionnellement.

La kinésithérapie permet d'améliorer les suites de la chirurgie (cicatrice adhérente, douleur et raideur au niveau de l’épaule et du rachis cervico-thoracique, thrombose lymphatique superficielle, lymphoedème) et vous aidera à supporter les effets secondaires des traitements.

Il s’agira d’un travail à la fois localisé et spécifique des différents troubles mais aussi global afin de vous aider à vous réapproprier votre corps.

En complément des séances de kinésithérapie, vous pourrez également bénéficier de cours de Rose Pilates.

 

 

LE SOUTIEN ET L'ACCOMPAGNEMENT PSYCHOLOGIQUE

Le soutien psychologique est un aspect essentiel de la thérapie inhérente à la lutte contre le cancer : lors de l’annonce de la maladie, durant le traitement ou après la période des soins.

L’annonce d’un cancer est un choc émotionnel. Il peut en découler une anxiété, une détresse psychologique, un vécu d’isolement et une souffrance morale ; autant d’éléments qui détériorent la qualité de vie de la patiente et, parfois, son état de santé physique.

Lors de cette épreuve, le soutien psychologique est donc un aspect des soins central, indissociable du traitement de la maladie. Il vise à aider les patientes à​ comprendre au mieux ce qui leur arrive à chaque étape.

C’est aussi un temps pour s’écouter et se recentrer sur soi, s’autoriser à parler de ses peurs, accepter les changements corporels et envisager des perspectives d’avenir malgré la peur d’une éventuelle récidive.

Le soutien psychologique s’adresse aussi à l’entourage de la patiente qui peut être fortement affecté par cette épreuve et avoir besoin d’un espace pour exprimer ses angoisses, ses doutes ou trouver le bon moyen d’apporter son soutien à son proche. Le psychologue est une épaule sur laquelle prendre appui afin de retrouver un état serein.

Il propose de nombreux outils thérapeutiques, notamment dans la gestion du stress et de l’anxiété qui est un aspect crucial de l’accompagnement des patientes et de leur entourage. 

 

 

LA NUTRITION

Lorsqu'on doit faire face à un cancer et à des traitements souvent accompagnés d'effets secondaires , il n'est pas toujours facile de bien s'alimenter. 

De plus, en fonction de l'organe concerné et du type de traitement proposé, les enjeux peuvent être différents. A titre d'exemple, le cancer du sein induira fréquemment une prise de poids alors que la plupart des autres cancers engendrera un risque de carences et donc de dénutrition, souvent majoré par les effets indésirables de la chimiothérapie.

Un accompagnement adapté à votre pathologie, vos ressentis, symptômes et habitudes de vie vous sera proposé. Qu'il s'agisse d'une variation pondérale involontaire, de troubles digestifs, d'une modulation de l’appétit ou du goût : des solutions existent. Des conseils nutritionnels adaptés vous aideront à apporter à votre organisme les nutriments nécessaires pour rester en forme et lutter contre la maladie. Mais égaleemnt à repérer et éviter les aliments contenant des substances controversées ou potentiellement toxiques, tout en respectant au maximum votre tolérance digestive, votre corps et votre féminité.

 

 

LES INTERVENANTS

 

  PACIOSELLI Pauline
Infirmière d'annonce Psychologue
   
BRUGNEAUX Aude FIRION Norma
Kinésithérapeute Diététicienne