FOCUS SUR UN MÉTIER EN GRÈVE : SAGE-FEMME

Polyclinique Saint Jean
jeu, 07/10/2021 - 17:00

 

SAGE-FEMME : UN MÉTIER AU SERVICE DE TOUTES LES FEMMES

 

Nous connaissons toutes et tous le rôle essentiel des sages-femmes au moment d’un accouchement : ce sont elles qui réalisent, en effet, 80% des accouchements sans complication en France.

Mais connaissez-vous l’étendue de leurs compétences médicales ?

Du suivi de grossesse à l’après accouchement en passant par la vaccination, les sages-femmes disposent d’un panel de compétences parfois méconnues du grand-public. Focus sur un métier essentiel.

Une profession médicale

Les sages-femmes exercent une profession médicale, au même titre que les médecins et les chirurgiens-dentistes.

Elles ont le droit de prescrire et assurent, en toute autonomie, le suivi de la femme et du nouveau-né en bonne santé. Lorsque cela est nécessaire, en cas de situations pathologiques, elles adressent aux médecins les femmes concernées.

Une formation initiale de 5 ans

La formation au métier de sage-femme est une formation universitaire de cinq ans, dont la première année est commune à toutes les études de santé (médecin, pharmacien, dentiste,…).

Certaines sages-femmes font le choix, à la fin de leur cinq années de formation, de passer des diplômes universitaires  ou interuniversitaires (DU ou DIU) qui leur permettent de disposer d’une spécialité supplémentaire : échographie obstétricale, acupuncture, lactation et allaitement, etc.

Des compétences diversifiées

Le champ des compétences de la sage-femme va bien au-delà de la pratique seule des accouchements.       La sage-femme assure la surveillance médicale de la mère et de son bébé et accompagne la femme en bonne santé tout au long de sa vie. Toutes les femmes peuvent faire appel à une sage-femme même en dehors du cadre de la grossesse.

D’autres activités telles que la prescription d’une contraception, la vaccination, les consultations gynécologiques de prévention et depuis 2016 la pratique de l’interruption volontaire de grossesse (IVG) médicamenteuse font partie intégrante de leurs missions.

Plusieurs lieux d’exercice possible

La sage-femme peut exercer au sein d’établissements de santé publics ou privés, en cabinet libéral individuel ou de groupe ainsi qu’en PMI (service de Protection Maternelle et Infantile).

Des revendications exprimées clairement

Aujourd’hui l’ensemble de la profession souhaite bénéficier d’une vraie reconnaissance de leur métier et d’une meilleure connaissance de leurs missions par le grand public. De nombreuses femmes découvrent encore aujourd’hui l’étendue des activités des sages-femmes.

Elle souhaite également la revalorisation des rémunérations de l ‘ensemble des sages -femmes quel que  soit le mode d’exercice, à  la hauteur des compétences et responsabilités. Enfin, la profession appelle à une amélioration des conditions de travail en renforçant les effectifs sages-femmes.