Les différents traitements

LA CHIRURGIE

 

LA MASTECTOMIE PARTIELLE 

La mastectomie partielle (conservant le sein) est envisageable lorsqu'il est possible de réaliser l'exérèse de la lésion mammaire avec une marge de sécurité (plage de tissu sain autour de la lésion) suffisante tout en obtenant un résultat esthétique satisfaisant.

Cette possibilité s'adresse aux tumeurs uniques et dépend notamment du rapport taille de la lésion / taille du sein.
 

LA MASTECTOMIE TOTALE 

Dans certaines situations, le traitement conservateur n'est pas envisageable ou pas souhaité par la patiente : c'est par exemple le cas en cas de tumeur volumineuse dans des seins de petite taille ou d'anomalies multiples au sein d'un même sein.

Une mastectomie totale est alors réalisée, emportant la quasi totalité de la glande mammaire.

Ce geste nécessite un drainage local durant quelques jours ainsi que bien souvent quelques ponctions évacuatrices de lymphocèle après ablation du drain.

Une prothèse de soutien-gorge est systématiquement prescrite à la sortie de la clinique et sera ensuite adaptée à la morphologie de chacune.

 

 

LA CHIMIOTHÉRAPIE

 

La chimiothérapie est l'utilisation de substances chimiques pour traiter une maladie. Ce terme est principalement utilisé pour désigner l'administration des traitements qui ont pour cible les cellules cancéreuses.Ces médicaments vont soit détruire les cellules, soit bloquer leur multiplication.

Les molécules qui les composent sont dites « cytotoxiques ».
Ils agissent donc aussi sur les autres cellules de l'organisme à division rapide (cellules du système pileux, cellules intestinales, cellules sanguines), ce qui explique leurs effets secondaires.
Les cellules cancéreuses, qui se divisent très vite, sont plus fragiles et plus nombreuses que les cellules normales de l'organisme, ce qui explique l'efficacité du traitement chimiothérapique, malgré les effets secondaires.
La chimiothérapie permet d'atteindre aussi des cellules cancéreuses qui se sont échappées de la tumeur primitive, et qui n'ont pas été accessibles à un geste chirurgical ou radiothérapique.

 

 MODES D'ADMINISTRATION 
Les traitements de chimiothérapie sont effectués en général par cures ou cycles de traitement.

Une cure dure un ou plusieurs jours et les cures sont espacées d'une période de repos variable en fonction de chaque protocole, de la tolérance du sujet et de l'efficacité du traitement.


La plupart des traitements sont administrés par voie intraveineuse :
- soit par l'intermédiaire d'un cathéter
- soit par l'intermédiaire d'une chambre implantable
- soit par une pompe portable reliée à la chambre implantable, ce qui évite les injections

 

LA RADIOTHÉRAPIE

 

La molécule d’ADN contient le programme génétique de la cellule. C’est le « générateur » de la cellule. Les radiations ionisantes induisent la mort de la cellule en cassant la molécule d’ADN.
Les cellules normales ont la capacité de réparer ces cassures contrairement aux cellules cancéreuses. Ainsi, il est possible de tuer toutes les cellules cancéreuses sans trop endommager les organes autour qui pourront se régénérer au moins en partie après le traitement.


Il existe deux moyens de traiter les malades :

La radiothérapie externe délivre les rayons par le dehors. Les organes environnants seront traversés par les rayons.
Pour les protéger, il existe différents types de rayonnements adaptés à la localisation de la tumeur ainsi que des protections mises en place de façon personnalisée. L’étape de dosimétrie (entre le scanner de simulation et le début du traitement) est une étape clé pour définir au mieux la technique de traitement adaptée à chaque patient.

La curiethérapie délivre les rayons au contact ou « dans » la tumeur permettant de mieux épargner les organes voisins. Elle peut être réalisée en complément de la radiothérapie externe ou seule. Elle est utilisée dans des indications très précises.

 

L'HORMONOTHÉRAPIE

 

L’hormonothérapie est un traitement du cancer du sein qui s’oppose à l’action des hormones féminines (œstrogènes et progéstérone) au niveau d’une cellule cancéreuse.

 LE PRINCIPE D'ACTION

Les hormones féminines stimulent la croissance de certaines tumeurs dites hormonosensibles ou hormonodépendantes, c’est-à-dire porteuses de récepteurs hormonaux. 

En s’opposant à ces hormones, l’hormonothérapie vise à empêcher leur action stimulante sur les cellules cancéreuses des cancers du sein hormonosensibles. Par définition, l’hormonothérapie ne s’adresse qu’aux tumeurs hormonosensibles. 80% des patientes ont une tumeur hormonosensible et 

sont concernées par l’hormonothérapie.
Il est fréquent que les patientes s’inquiètent devant cette appellation “hormonothérapie”, croyant que le traitement est à base d’hormones. L’appellation “traitement hormonal” est en effet sourc
e de confusion puisqu’il s’agit plutôt d’un traitement anti-hormone. L’hormonothérapie se différencie à ce titre du traitement hormonal de la ménopause qui lui est à base d’hormones.

Deux types d’hormonothérapie sont utilisés pour traiter les femmes atteintes d’un cancer du sein : les traitements à base de médicaments et, plus rarement, les traitements non médicamenteux :


· les traitements médicamenteux agissent par voie générale, c’est-à-dire dans l’ensemble du corps, sur toutes les cellules sensibles aux hormones. On parle de traitement systémique.
· les traitements non médicamenteux visent à stopper la production d’œstrogènes par les ovaires grâce à la chirurgie (ovariectomie) ou à l’irradiation des ovaires (radiothérapie).

 

LES OBJECTIFS

L’hormonothérapie est utile pour :
· diminuer le risque de récidive locale dans le sein opéré
· diminuer le risque d’atteinte au niveau de l’autre sein· diminuer le risque d’avoir une évolution générale sous forme d’une métastase à distance.

L’hormonothérapie par médicament est un traitement au long cours (5 ans minimum) qui peut avoir des effets secondaires. Ces éléments font que certaines patientes sont parfois te
ntées de l’arrêter alors que les bénéfices en termes de réduction du risque de récidive sont scientifiquement prouvés. C’est à ce titre que les patientes ont tout intérêt à poursuivre leur traitement jusqu’au bout.

 

 

>> Retrouvez ici les différents examens diagnostics 

>> Retrouvez ici les généralités sur le cancer du sein 

>> Retrouvez ici les informations sur la chirurgie reconstructrice