Les différents examens diagnostics

LA MAMMOGRAPHIE ET TOMOSYNTHÈSE

                                            

OBJECTIFS ET EXPLICATIONS 

Une mammographie est une technique d’imagerie utilisant les rayons X permettant une étude du sein en 2 dimensions, en haute résolution. 
Elle est réalisée dans cadre du dépistage du cancer du sein.

La tomosynthèse, appelée également mammographie en 3 dimensions, permet l’exploration du sein dans son volume, comme un scanner, permettant une détection augmentée des cancers du sein. Elle est réalisée dans le même temps que la mammographie de dépistage.

DÉROULEMENT DE L'EXAMEN 

Chaque sein est examiné selon plusieurs incidences sous compression douce. Cette compression est nécessaire pour mieux différencier la structure du sein, limiter le mouvement et diminuer la dose d’irradiation.

 DURÉE 

Moins de dix minutes.

 PRÉPARATION 

Pas de préparation particulière.

 

L'ÉCHOGRAPHIE MAMMAIRE

 

 OBJECTIFS ET EXPLICATIONS 
La mammographie est parfois complétée par la réalisation d’une échographie mammaire en cas de seins dits « denses » ou en cas d’anomalie détectée en mammographie.
Par ailleurs, chez les patientes présentant un symptôme clinique avant l’âge de 40 ans, c’est cette technique, non irradiante, qui sera privilégiée.
 
 DÉROULEMENT DE L'EXAMEN 
La patiente est allongée sur le dos, les bras relevés. Chaque sein est étudié à l’aide d’une sonde d’échographie à haute fréquence.
 
 DURÉE 
10 à 20 minutes.
 
 EFFETS SECONDAIRES 
Aucun.
 

L'IRM MAMMAIRE

 

 OBJECTIFS ET EXPLICATIONS 

L’IRM mammaire est une technique complémentaire d’imagerie du sein. Elle utilise un champ magnétique permettant une vision différente de celle de la mammographie et de l’échographie. Elle est particulièrement utilisée dans le dépistage des patientes dites à « haut risque de cancer du sein » ou dans le cadre de la mise au point d’anomalie(s) détectée(s) lors d’un bilan sénologique utilisant la mammographie et/ou l’échographie.

 
 DÉROULEMENT DE L'EXAMEN 

L’examen n’est pas douloureux mais bruyant (bruit causé par le mouvement des aimants). La patiente est allongée sur le lit d’examen, sur le ventre, dans un anneau où se trouve l’aimant ouvert aux deux extrémités. Les manipulateurs et le radiologue suivent en direct le bon déroulement de l’examen.

 
 CONTRE-INDICATIONS 
L’IRM est une technique non irradiante, mais qui utilise un champ magnétique puissant. Cet examen peut donc être contre-indiqué en cas de présence d’éclats métalliques ou de certains matériels prothétiques.
 
Contre-indications à l’IRM : Pacemaker (stimulateur ou « pile »cardiaque) ; Corps étrangers métalliques intra-oculaires : il s’agit d’une contre-indication formelle. Si vous avez un doute, ou si vous exercez une profession à risque (soudeur, serrurier) ; Clips métalliques intra-crâniens.
Dans certains cas : stents vasculaires, prothèses vasculaires, valves cardiaques, filtres caves ; Femme enceinte pendant le premier trimestre (contre-indication relative).
 
 DURÉE 

20 minutes.

 PRÉPARATION 
Une injection de produit de contraste est nécessaire. Lorsque l’examen est réalisé dans le cadre de l’analyse de prothèses mammaires seules, il n’y a pas d’injection.

 EFFETS SECONDAIRES 

Une réaction allergique (rare et en général bénigne) peut survenir après une injection intraveineuse. Elle sera prise en charge par l’équipe médicale.

 

LA BIOPSIE MAMMAIRE

 

 OBJECTIFS ET EXPLICATIONS 

Lorsqu’une anomalie est détectée au niveau des seins, il est quelquefois nécessaire de procéder à la réalisation de prélèvements biopsiques qui peuvent-être de plusieurs sortes :

  • Cytoponction : ponction à l’aide d’une aiguille de petit calibre
  • Microbiopsie : biopsie à l’aide d’une aiguille à débattement rapide allant jusqu’à un diamètre de 14G (1,6 mm)
  • Macrobiopsie : biopsie à l’aide d’une aiguille de diamètre plus important que 14G (1,6 mm) associée à une aspiration permettant la réalisation de prélèvements de plus gros volume. Ce type de biopsie peut être réalisée sous contrôle échographie ou mammographique (stéréotaxique).
 
 DÉROULEMENT DE L'EXAMEN 

Ces prélèvements sont réalisés après anesthésie locale pour limiter toute douleur. Selon le type d’anomalie à biopsie, ces prélèvements sont réalisés sous contrôle échographique ou mammographique.
 
 CONTRE-INDICATIONS  
La prise d’anticoagulant doit-être connue par le médecin.
 
 DURÉE 
Variable selon le type de prélèvement. De 10 à 45 minutes.
 

 EFFETS SECONDAIRES 

Des risques faibles d’infection après biopsie existent.Ces prélèvements peuvent-être accompagnés d’une hémorragie locale qui sera contrôlée par l’équipe médicale et para-médicale.

LE REPÉRAGE

 

 OBJECTIFS ET EXPLICATIONS  

En cas d’anomalie justifiant d’une opération chirurgicale, si celle-ci n’est pas palpable cliniquement, le chirurgien peut être amené à demander un repérage de la lésion avant la chirurgie.

 DÉROULEMENT DE L'EXAMEN 
Le repérage est réalisé sous contrôle échographique ou mammographique et permet la mise en place d’un fil métallique au niveau de la lésion pour faciliter le geste chirurgical à réaliser.
 
 CONTRE-INDICATIONS  
La prise d’anticoagulant doit être connue par le médecin.
 
 DURÉE 
Environ 20 minutes.
 
 EFFETS SECONDAIRES 
Ce repérage peut-être accompagné d’une hémorragie locale qui sera contrôlée par l’équipe médicale et para-médicale.