EEG de longue durée et EEG de sieste

En cas de suspicion d’épilepsie en lien avec le sommeil, des électro-encéphalogrammes (EEG) de longue durée allant de 4h à plusieurs jours peuvent être réalisés.

Le protocole nécessite l’application par le technicien de plus d’électrodes sur le crâne que lors d’une polysomnographie afin d’avoir une meilleure « couverture spatiale » de l’activité cérébrale.