CANCER DU COL DE L'UTERUS

GÉNÉRALITÉS

Le cancer du col de l'utérus est souvent lié à une infection persistante par un virus de la famille des papillomavirus humains ou HPV. Dans 10% des cas, ces virus, contractés par voie sexuelle, peuvent persister et induire des modifications du col de l’utérus qui pourront dans de rares cas, évoluer vers un cancer invasif. Cette évolution est lente et silencieuse, puisqu’un cancer apparaît généralement 10 à 15 ans après l’infection persistante par le virus.

 

DIAGNOSTIC

Les signes du cancer du col utérin sont souvent tardifs.

Si le cancer évolue, des symptômes apparaissent et doivent alerter :

  • saignements vaginaux après les rapports sexuels ;
  • saignements vaginaux spontanés en dehors de la période des règles ;
  • douleurs au moment des rapports sexuels ;
  • pertes vaginales ;
  • douleurs dans le bas-ventre ou douleurs lombaires.

 

En présence de ces symptômes, une consultation médicale est indispensable. Le diagnostic est affirmé par une biopsie en cas de tumeur visible sur le col de l’utérus ou sur l’analyse d’une pièce de conisation en cas de très petite tumeur.

Un bilan radiologique par IRM est réalisé, permettant de bien évaluer la taille de la tumeur et de déterminer si elle s’est développée au-delà du col, en particulier dans les ganglions de voisinage.

Dans certain cas, un autre examen, qui s’appelle une tomographie par émission de positons (TEP-Scan) peut être réalisé, afin de  préciser l’atteinte éventuelle des ganglions, ou celle d’autres organes à distance.

 

TRAITEMENTS

La prise en charge d’un cancer du col de l’utérus est pluridisciplinaire et adaptée à chaque cas. Le traitement repose essentiellement sur la chirurgie et la radiothérapie utilisées seules ou en association. Le choix du traitement dépend de plusieurs critères dont le type de cancer, le ou les organes atteints, le stade d’évolution, l’âge du patient, l’état de santé général, etc.

 

LA CHIRURGIE

Selon l’évolution du cancer, plusieurs types d’interventions chirurgicales sont possibles :

  • La conisation du col de l’utérus qui consiste à prélever un fragment de forme conique des couches profondes du col utérin. L’intervention est réalisée sous anesthésie générale ou loco-régionale. Cette approche permet de retirer toutes les cellules cancéreuses.
  • L’amputation du col de l’utérus qui consiste à retirer le col utérin. Cette méthode permet de traiter les petites tumeurs. Cette chirurgie permet de conserver l’utérus et n’empêche pas une future grossesse.
  • L’hystérectomie ou colpo-hystérectomie. Cette intervention consiste à retirer l’utérus, le col de l’utérus, les trompes et la partie supérieure du vagin voire parfois les ovaires. 

 

LA RADIOTHÉRAPIE

La radiothérapie peut être parfois associée à la chirurgie. Elle utilise des rayonnements ionisants pour détruire les cellules cancéreuses. Dans le cancer du col de l’utérus, l’irradiation repose sur 2 techniques : la radiothérapie externe et la curiethérapie, la plupart du temps en association.

La radiothérapie externe est un traitement par rayon X destiné à détruire les cellules du cancer du col de l’utérus. 

La curiethérapie est une méthode de radiothérapie interne. Autrement dit, les éléments radioactifs sont directement placés dans le col de l’utérus. Une hospitalisation courte de 2 à 3 jours est nécessaire pour réaliser ce traitement. Les effets secondaires sont rares : pertes blanches, saignements.