En savoir plus sur le CHIKUNGUNYA

En savoir plus sur le CHIKUNGUNYA

Comment le virus se transmet-il ?

La transmission du chikungunya se fait d’homme à homme par l’intermédiaire de moustiques du genre Aedes, appelés MOUSTIQUES TIGRES, également vecteurs potentiels de la dengue. Lors de la piqûre pour son repas sanguin, le moustique prélève le virus sur une personne infectée au cours de la phase virémique durant 5-7 jours après le début des signes cliniques. Le virus se multiplie alors dans le moustique pendant quelques jours, puis ce même moustique peut transmettre le virus à une autre personne, à l’occasion d’une nouvelle piqûre. Chez l’homme, la transmission mère-enfant est possible lors de l’accouchement, mais pas lors de l’allaitement.

 

Quels sont les symptômes ?

  • Un cas de chikungunya (importé ou autochtone) est défini par l’association d’une fièvre supérieure à 38,5 °C d’apparition brutale et de douleurs articulaires invalidantes, ces signes nécessitent une confirmation biologique; 
  • La confirmation biologique est faite par une prise de sang pour rechercher le virus circulant dans la phase aiguë de la maladie (5 à 10 jours) ou pour mettre en évidence les anticorps à un stade plus tardif.
  • Chez le sujet infecté, les signes généraux (fièvre, maux de tête, douleurs musculaires) s’estompent spontanément en deux à quatre semaines, mais l’inflammation des différentes articulations peut durer plus longtemps.
  • L’immunité́ acquise paraît durable.
  • Le taux de mortalité́ du Chikungunya est  très faible.

 

Que faire en cas de contamination ?

Devant l’apparition des symptômes ci-dessus, il est conseillé de consulter son médecin traintant. Tout cas suspect sera signalé à l’Agence Régionale de Santé par le médecin référent,  qui indiquera la conduite à tenir, les examens à pratiquer et déclenchera les mesures de protection pour tenter d’éviter la dissémination du virus.

Le patient porteur du virus et son entourage devront appliquer des mesures de protection contre les piqûres de moustique afin d’ éviter la dissémination au domicile et dans l’environnement.

 

Comment s’en protéger ?

Les précautions contre les piqûres de moustiques ne sont pas à prendre à la légère, ayez la bonne attitude protectrice :

  • Portez des vêtements couvrants et amples imprégnés d’insecticide pour tissus, ces produits évitent que les moustiques piquent à travers les vêtements, une seule imprégnation suffit pour deux mois et persiste après plusieurs lavages, la plupart sont utilisables chez la femme enceinte.
  • Appliquez un répulsif sur la peau découverte.
  • Utilisez des diffuseurs électriques à l’intérieur et des fumigènes à l’extérieur.
  • En voyage, dormez sous une moustiquaire imprégnée, ou mettez la climatisation (les moustiques n’aiment pas l’air frais).

 

Dr Francine De Salvador,  Infectiologue au Pôle Santé Saint Jean